Mélanie Gourarier

Contact : melanie.gourarier@ehess.fr


Mélanie Gourarier est docteure en anthropologie sociale. Elle enseigne à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et à l’Université du Maine, Le Mans. Ses recherches portent sur l’anthropologie du genre, les rapports de pouvoir et l’hégémonie, l’anthropologie de la parenté et de la paternité, les usages de la génétique et la bioéthique. Elle a soutenue une thèse à l’Ehess en 2012 intitulée « Séduire les femmes pour s’apprécier entre hommes. Une ethnographie des sociabilités masculines au sein de la Communauté de la séduction en France ». Dans le cadre du programme ETHOPOL, elle s’intéresse à l’encadrement et à la diffusion des usages des tests ADN de paternité pour explorer le doute dans les manières de faire la filiation.


Principales publications :

À paraître en janvier 2016, Éprouver la masculinité. Séduire les femmes pour s’apprécier entre hommes, Paris, Le Seuil.

À paraître au premier semestre 2016, « Parentés contemporaines », avec Séverine Mathieu, Journal des anthropologues.

2014, « Quand le trouble amoureux contrarie le masculin : la gestion des émotions amoureuses au sein de la Communauté de la séduction en France », Sociologie et sociétés, vol.46, n°1, p. 37-57.

2014, « Le « mauvais genre » de l’Internet. Séducteurs des rues/séducteurs de la toile », Hermès, n°69/2, p. 45-49.

2014, « »Désaffecter » la galanterie masculine. La redistribution des transactions hétérosexuelles au sein de la Communauté de la séduction en France », Pensée Plurielle, n °33-34, p. 213-223.

2013, « La Communauté de la séduction. Des apprentissages masculins », Ethnologie Française, vol.43, n°3, p.425-432.


Autres pages web :

http://melaniegourarier.com/