Parentés contemporaines

La dernière livraison du Journal des anthropologues, consacrée aux Parentés contemporaines, à bénéficié du soutien du programme ANR Ethopol. Deux membres de l’équipe y contribuent : Mélanie Gourarier en tant que coordinatrice (avec Séverine Mathieu), ainsi que Jérôme Courduriès qui consacre un article à la gestation pour autrui.


Présentation :

Les récentes mutations intervenues dans la gestion aussi bien légale, politique, médicotechnique, qu’affective de ce qui fait famille font croire à un changement de paradigme radical dans l’approche de la parenté. Procréation médicalement assistée (PMA), gestation pour autrui (GPA), ouverture du mariage et – possiblement – de l’adoption aux couples de même sexe ou encore établissement de la paternité fondée sur un lien génétique, sont présentés comme des phénomènes inédits, notamment en raison des techniques de pointe qu’ils mobilisent. Trop souvent pensées comme constitutives de ruptures, ces innovations cristallisent des inquiétudes et soulèvent de virulents débats. Sur la base d’études dans divers pays, ce numéro replace cette actualité polémique dans une perspective comparative. Les manières de faire de la parenté sont-elles vraiment une singularité contemporaine ? Si tel est le cas, comment en rendre compte avec les outils de l’anthropologie ?

A lire ici

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.