La GPA en débat

Les 17 et 18 novembre 2016, se tiendra à Paris le colloque La gestation pour autrui. Resituer la France dans le monde : Représentations, encadrements et pratiques, premier colloque scientifique international organisé en France sur la gestation pour autrui.


Jérôme Courduriès présentera une communication intitulée « Couples hétérosexuels français en gestation pour autrui. A propos des places relatives de la femme qui porte et des parents d’intention ».

 

La paternité et la maternité sont fondées par le droit et par le regard d’autrui qui reconnaît les parents en tant que tels. Mais elles s’élaborent aussi sur la base d’autres ingrédients, très divers, et qui ne sont pas tous nécessaires, tels que le lien biogénétique, le partage d’une substance commune, le nourrissage, l’énonciation du désir d’enfant, les faits de l’éducation, l’amour parental et filial ou le care parental. Lorsqu’une famille se constitue grâce à l’intervention de tiers dans la procréation, se pose, de façon renouvelée, la question de la fabrication du lien entre l’enfant et les parents qui ont souhaité sa venue au monde et l’élèvent. Cette communication s’attachera à analyser les places occupées par la femme qui porte l’enfant, la mère et le père d’intention. Compte tenu de l’idéologie occidentale de la maternité qui implique qu’un enfant ait une mère et une seule et qui fonde la maternité sur l’expérience de la grossesse, que peut-on dire de la relation entre la mère intentionnelle et la femme sollicitée pour porter son enfant ?  Quelle place occupe le père intentionnel dans l’accomplissement de la gestation pour autrui ? Nous nous intéresserons à la genèse de leur histoire commune, au déroulement de la GPA et aux gestes autour de l’enfant, dans ses premiers instants. Cette  communication s’appuiera sur les données d’une recherche en cours auprès de couples hétérosexuels français ayant eu recours à une gestation pour autrui.

Vous pouvez retrouver l’intégralité du programme ici.

N’hésitez pas à venir nombreu-ses-x!


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *